Les autorités du Kazakhstan et du Kirghizistan introduisent des taxes supplémentaires pour les mineurs

Le gouvernement du Kazakhstan a annulé le programme de taxation préférentielle pour les mineurs de crypto-monnaie, qui était conçu pour amener le pays à la troisième place en termes d'extraction de bitcoins.

Afin de combattre le COVID-19

En conséquence, les mineurs devront faire face à des tarifs d'électricité plus élevés et à une taxe obligatoire de 15% de la valeur du BTC extrait. Le gouvernement explique cette décision par la pandémie de coronavirus, qui nécessite des dépenses importantes pour l'entretien des hôpitaux et l'achat de matériel médical et de ventilateurs.

La décision affectera négativement les investisseurs

Néanmoins, la décision semble au moins étrange, car c'est l'exploitation minière non imposable qui a été la principale raison de l'injection de nouveaux investissements dans le pays. Désormais, avec une forte probabilité, l'industrie minière du Kazakhstan deviendra souterraine. Selon les dernières données, les fermes minières du pays peuvent extraire environ 6% de tous les bitcoins, mais seulement la moitié des appareils sont officiellement enregistrés dans l'État.

La situation est la même dans la république voisine.

Une situation similaire peut être observée au Kirghizistan, où le code des impôts a déjà été modifié, mais n'a pas encore proposé de taux pour les mineurs de crypto-monnaie. Selon les informations officielles, les entreprises au Kirghizistan ne représentent que 0,15% de la production mondiale de bitcoins, mais les forces de sécurité trouvent régulièrement des fermes minières souterraines enregistrées sous un autre type d'activité.